TRIP DANS LE COLORADO





Jour 1: Arrivée

Départ d'Orly à 10h15, arrivée à Madrid à 12h on ne traine pas pour choper la correspondance moins d'une heure après et faut pas trop s'arrêter vu qu'il faut traverser toute une aile de l'aéroport d'un bout à l'autre, et il est long, il faut descendre 2 étages, prendre un tram, arriver à l'autre aile, re-traverser une bonne partie de l'autre aile et arriver au quai d'embarquement, on arrivera quand les gens feront la queue.
Arrivée à Washington à 16h heure américaine (22h heure française) soit 6h de décalage, passage de l?immigration sans problème, prise d'empreinte, récup des bagages, les vélos se font attendre, au bout de 30mn il ne reste que nous et on s'aperçoit qu'ils les ont posé à coté de nous derrière le tapis roulant, queue à nouveau pour la douane, je passe devant Fab et vais directement voir Denis qui doit nous attendre depuis quelques temps déjà. Une fois avec Denis on attend Fab 5mn?10mn?15?30mn et impossible de revenir en arrière pour voir où il est ni le contacter, il arrivera enfin pour nous dire qu'ils l'ont contrôlé à part dans une pièce, pourquoi? comment? Fouille au corps? Toucher rectal ? Fab n'en dira pas plus.
Première impression à la sortie de l'aéroport : il fait chaud, 100° Farenheit soit 38° Celcius, bon on est entouré de béton mais quand même. Arrivés chez Denis on passe le short, Denis a de quoi nous recevoir : maison de 500m², terrain de 10000m², soit 1 hectare, piscine, ça va on devrait pas trop se géner. On visitera sa ville dont un quartier construit un peu à l'image des années 60, ça nous rappelera à tous les 2 (Fab et moi) la ville de « Retour vers le futur ». On prendra un verre autour d'un concert en plein air où Denis nous racontera un peu les moeurs et coutumes des américains dont quelques unes ne sont pas banales il faut le dire. Première chose qui ne saute pas aux yeux dans cette petite ville mais qu?on remarque quand on nous le dit : aucun fumeur, ce n'est pas la mentalité de l'état et presque personne n'y fume, c'est même assez mal mal vu selon Denis, cool! 2ème chose à noter : le coca est comme l'eau de table dans les bars et restos parce-qu'il y est souvent disponible à volonté ou « bottomless » comme ils disent, Fab appréciera beaucoup par la suite. Le soir petit coup de fatigue, ça fait quand même 24h qu'on a pas dormi.




Jour 2: Découverte du coin de Denis

Réveil à 6h, enfin Denis et moi, ce matin Denis nous propose de découvrir les sentiers à coté de chez lui et par la même occasion de tester son nouveau single-speed en 32x18. Nous partons donc tourner vers Schaeffer premier circuit tout en single-track construit par des passionnés de VTT donc tout en lacets, très agréable, pas de gros dénivelé mais beaucoup de petits sauts à faire, de troncs d'arbre à passer. Ce matin il a plu et ce n'est pas plus mal ça rafraichit un peu, on croise d'autres vttistes qui nous disent de faire gaffe à un nid d'abeilles, Denis passe, je passe et Fab se fait piquer à l'oreille, l'abeille ayant enfin trouvé quelqu'un à rattraper...
Retour aux voitures après 20-25 bornes, 2 à 3 barres céréales et direction en vélo vers un autre coin Hoyles Mill Connector et Black Hills Park un parcours bien technique du même type et adapté à la base au VTT, les barres céréales m'ont donné un coup de fouet, Fab a du mal et on a droit à son premier saignement de nez dû à la fatigue, y'en aura d'autres...
Retour aux voitures et total de la journée : 45 kms et pas du roulant ! un peu comme Bleau les rochers en moins.


Jour 3: Ca tabasse!

Aujourd'hui la rando prévue se passera dans une autre région : Gambrill dans les appalaches, vous prenez un peu de Bleau, du ventoux et du Cassis (ah ah) vous secouez et vous avez Gambrill, parcours très technique et cassant, ma chaîne ne résistera pas, explosant une première fois mon dérailleur et après changement de la patte en redressant le dérailleur à la main il ne passera jamais aussi bien ( ??). Nous passerons près de «Camp David » où Bush a l'habitude de rouler aussi à VTT, on ne le croisera pas même si plus tard on apprendra qu'il était juste à coté.
Après cette rando bien sympa retour au bercail et remballage des vélos dans les housses le soir pour partir à Denver le lendemain par vol interne de Washington, soit 3h de vol, couchage à 1h30 et lever prévu à 5h le lendemain et le sentiment pour moi de ne pas encore avoir fait une nuit complète.


Dernière modification : 1er juillet 2007
Texte : Fred
Photos : Fred et Fab
Mise en page : Fred
© 1997 - © 2007 Les Frappadingues
Navigation : Accueil > Albums > Trip dans le Colorado > Chez Denis