Un Frappé au Master DH de PraLoup
Championnat de France et Europe Master 2010 à PRA-LOUP du 24 au 29 août


Le début

Je me suis donc inscrit en DH avec plusieurs gars du forum de Vélo Vert. Mes deux compagnons de ride sont Olivier pour ses 50 ans et ED - Eric Desoullier- déjà champion du monde en 2008 DH Master. Pour Olivier et moi, c'est la première compétition où nous allons nous battre contre un chrono.

Le départ sera un peu chaotique suite au décès du Papa d'Olivier la veille du départ, il nous rejoindra jeudi soir. Je me retrouve donc seul pour la route, 9h quand même pour Barcelonnette, mortel les derniers 200 km derrière les camping-cars...

Pour ma part, j'ai le genou droit en vrac et suis sous anti-inflammatoires, si je ne pédale pas, ça va à peu près.

Arrivé mardi soir, le site est joli et semble pentu. Des modifications de dernier instant fond que la piste est interdite de roulage jusqu'à jeudi. Reco à pied le mercredi donc. On va rouler avec ED sur d'autre piste, constat, c'est très court, 5/10mn de descente, droit dans le pentu avec pas mal de racines et de terrain meuble. On fait vite le tour des 4 ou 5 pistes, je n'irais pas passer une semaine là-bas c'est sur... suis un peu déçu du site.

L'Aprés-midi nous partons faire la reco à pied. Pour l'instant la piste n'est pas trop défoncée, j'ai droit à un court de trajectoire de la part d'Eric, c'est très instructif. La piste est très rapide avec des enchainements où il ne faut pas relâcher sont attention vue la vitesse et en gros 6 passages plus techniques dont celui de la rivière avec 3 options de passage où pendant les recos il y aura une fracture du bassin.

Pas mal de dévers rapides en courbe où toucher au frein arrière est vite sanctionné, un Road-Gap avec récep' directe en courbe et une petite marche de 70cm sans prise d'élan, mais avec un accès a 90° que je n'arriverai à passer que le vendredi.. Le saut de l'arrivée reste raisonnable avec suivant la vitesse d'arrivée le choix de faire court ou long vu que la récep' est de travers.

On apprend la piste à l'aide d'un diaporama, 200 photos. Merci Eric qui est arrivé plus tôt.

Mes premiers roulages se passent bien, deux cabrioles sans gravité, une double mal passée avec arrivée sur l'herbe devant un photographe et un loupé sur la récep' du Road-gap qui doit faire environ 4m de long où étant comme toujours concentré sur le franchissement, mais pas sur la trajectoire à suivre après. Donc ça passe, mais après je fais un tout droit en passant le relevé pour finir dans les herbes hautes derrière sous les applaudissements étant resté sur le vélo.

Je bloque un peu après le passage de la rivière où j'ai du mal à avoir de la vitesse pour passer mon option, une pierre de 80cm avec récep' légèrement à droite et à gauche un fossé de 1m50 avec la petite rivière que j'irai visiter en qualif. Je n'y arriverai que le vendredi aussi.

Olivier suit Eric pour une reco rapide, mais moi je rame un peu pour ne pas dire complètement, c'est physique et j'ai les bras tétanisés à la moitié du parcours ! le moral n'est pas au top.


La manche de qualification

Vendredi départ de la manche de classement. Départ vers 15h00, je pars pas trop mal, puis dans une courbe avec un appui mou je glisse de l'avant... Bon. Je repars, fais 100m et rebelote... ça m'énerve, me déconcentre complet, je fais que des conneries pour finir en apothéose en loupant le passage de la pierre après la rivière ou à la récep' ma roue avant glisse dans le fossé et je me retrouve le Q dans la rivière... je me dis que c'est mort.. Le public nombreux à cet endroit très sélectif m'encourage par mon prénom !!!

Je comprendrai après que certains avaient la liste des pilotes et de plus j'ai marqué Phil dans le dos...

Bref, j'entends un coup de sifflet, c'est l'anglais qui était derrière moi qui passe, le coup de grâce quoi, on partait toutes les 30s. Je repars plus prudent et passe quand même le saut de l'arrivée pour me remettre en confiance. Temps : 5.19 - Position : 33 sur 35 Je me dis alors que de toute façon pour la course cela ne peut pas être pire et au moins je partirai en 3ème position puisque les meilleurs partent en dernier.

Olivier fera 18 et ED second à 0,10s du premier. Les jeux sont faits.

Le samedi matin je décide de me reposer, faire des photos et vidéos de mes camarades de jeux et d'aller me faire masser les avant-bras. J'aurai droit à un bilan, début des canaux carpiens des 2 mains, et ligament croisé du genou droit absent ou distendu, et une des Osthéo de me dire "je me demande comment ça tient" rassure beaucoup pour la course !

Avant de partir en discutant avec Eric je modifie un réglage de ma fourche malgré la réticence de mes 2 comparses.


La course

Départ de la course : (14h36 + 15mn de retard suite à chute) En place dans le perchoir, bip,bip,bip.. tuuut.. j'assure le début type reco pour voir ce que donnent mes réglages de fourches, Bingo ! ça tape beaucoup moins, je lache un peu plus dans la seconde partie et là j'aperçois le pilote de devant ! Le stress monte, je le prends pour cible et me demande bien comment je vais le passer !

Bien sûr c'est dans la zone de la rivière que je vais devoir gérer ça... je hurle au mec que je suis derrière dans le pif-paf d'avant, le mec s'arrête du bon coté après la rivière. Oufff !, et je me "relâche" tout en me disant que c'est pas le moment de faire une connerie et enfin l'arrivée. Temps : 4.41.20, cela me met 15 sur 19 au Championnat de France et 29 sur 33 au Championnat d'Europe. Je suis satisfait pour une première sachant que je suis presque au bout de la catégorie 45/49.

Olivier est en bas, il a fait un temps de 4.55.44 catégorie 50/54, il a du doubler aussi le pilote de devant ou ça été moins rapide que moi. On apprend que ED en même catégorie que Olivier, a fait le meilleur temps: 3.50.91 et est du même coup Champion de France et d'Europe.

On a fêté ça comme il se doit avec d'autres forumeurs de VV. Bonne course, bons moments entre potes.

Bilan, avec une fourche capricieuse qui fuit, et un genou bien fatigué, je ne peux que faire mieux s'il y avait une prochaine fois dans une autre catégorie...

Ha oui !!!

Un truc aussi à gérer en plus, le stress de la compétition, totalement nouveau pour moi et Olivier. Pas toujours évident à assimiler le plus dur étant sans doute le départ avec le chrono qui défile, pas un bruit ou très peu dans les coureurs, et le top du commissaire qui d'un coup fait monter le palpitant que vous vous efforcez de contrôler.. et enfin cette sensation de bien-être sur la ligne d'arrivée...


Plus de photos sur mon site perso et sur le site de PraLoup avec infos, classements et photos.


Phil, le 1er septembre 2010

Texte et photos : Phil, mise en page: Pif et Phil

Navigation : Racine
Accueil | Administration | Ile-de-France | Côte d'Azur | Franche-Comté | Isère | Vosges | Limousin | Rhône
Ce site a été réalisé avec des logiciels libres - Septembre 2010
© 2010 Les Frappadingues