Participer à une compétition de cyclisme

Il existe plusieurs types de disciplines dans le cyclisme, et les jeunes sont surtout attirés par la démonstration à vélo. On observe le plus souvent des jeunes qui jouent sur un terrain de cascade de vélo, et ils aiment cette petite montée d’adrénaline bien cadrée.

Trouver un bon vélo de compétition

Une compétition est quelque chose de grandiose, donc il est important de s’équiper et cela commence par le choix du vélo. Vous avez une longue liste des magasins qui ne vous échappent pas quand vous recherchez des accessoires de vélo, comme Décathlon par exemple. Faire une compétition n’est pas pareil d’une simple balade en vélo, il y a du chemin à faire des obstacles à franchir, donc logiquement, nous avons besoin d’un vélo tout terrain. Le conseiller de vente de la boutique, peut vous aider et vous donner des conseils tant que vous savez le piéger. Oui, parce que sachez que Décathlon fait partie des sponsors de compétition, donc porter leur nom sur le terrain est une triche.

Les essais sont autorisés

Sachant que les boutiques bien référencées nous offrent un test, et vous pouvez passer à un contrat, donc soit, vous retournez le vélo impeccable, soit vous l’achetez, du fait que vous l’avez déjà testé. Par contre, cela ne se passe pas exactement comme cela sur un vrai parcours de compétition. Les vélos sont bien observés par les techniciens organisateurs, et même si Décathlon passe, il faut vérifier quelques détails, et les paperasses de légalisation de ce vélo. Ce n’est donc pas avec un vélo neuf que vous allez réussir cette compétition, il faut s’adapter à son rythme et faire beaucoup d’entraînements avec notre vélo.

Bien évidemment, on doit également se mettre en tenue de compétition, avec le casque, les lunettes de protection, les gants, ainsi que les genouillères.

En effet, il faut entretenir un vélo de compétition et établir les quelques réglages techniques à faire pour assurer la course.