Sourire en faisant le sport: est ce vraiment important?

sport sourire

Lorsqu’on vous recommande de faire du sport, c’est tout d’abord pour garder la forme. Il vous revient ensuite de choisir le sport qui vous convient, à savoir le vélo, la randonnée ou même la course à pied, qui ne nécessite aucun équipement en particulier. Mais on le sait tous, pendant l’activité le corps est chaud et l’on ressent énormément de fatigue. Sans même le savoir, on se retrouve donc à froncer les sourcils, et à contracter fermement le haut du corps. Sur un vélo ou à pied c’est pareil, car les équipements de sport comme ceux de moanashop n’intensifie en aucun cas la douleur. Ces grimaces ou démonstrations de la peine et de fatigue se font instinctivement, et uniquement dans l’optique de supporter plus facilement la peine due à l’entrainement. Alors, si l’on vous demande plutôt à ce moment de sourire, il est facile de croire à une moquerie, ou une belle intrigue. Pourtant, vous gagnerez réellement beaucoup plus à sourire même si vous avez mal. Et les raisons risquent bien de vous surprendre lorsque vous les découvrirez.

sport sourire

La valence affective

Le proverbe italien « il sorriso…fa buon sangue » qui signifie « le sourire fait un bon sang », est simplement véridique, car sourire nous fait aller mieux. Plutôt que de faire la mauvaise mine, un joli sourire non seulement vous rendrait plus beau, mais aussi influence en bien votre valence positive. La valence en effet est un terme très utilisé dans le domaine de la psychologie. Il relève donc des sensations ou de la qualité agréable ou désagréable d’une situation ou d’un stimulus. Vous ressentez cela de façon intrinsèque, et votre attitude peut considérablement changer l’appréciation du moment. Cela dit, après l’étude d’une équipe nord-irlandaise de l’Université d’Ulster, le constat est clair. Après avoir soumis plusieurs volontaires à des test et quelques questions sur la valence positive, on note que les sujets consommaient moins d’oxygène et se sentaient moins mal pendant l’activité sportive. Tout comme le sourire, le relâchement des membres supérieurs et du haut du corps en général influence également la valence positive. Consommer moins d’oxygène n’est pas un danger, car bien au contraire c’est une réelle économie d’énergie. En clair, c’est beaucoup moins pénible de faire du sport en souriant, et en relâchant les membres supérieurs. Pour les mêmes exercices habituels, vos performances seront meilleures et l’activité sera plus agréable à supporter. Vous pouvez vous aussi tenter l’expérience, et vous serez sans aucun doute étonné de votre état à la fin de l’exercice.